Malala Yousafzai

malala

SHE IS MALALA YOUSAFZAI

Malala Yousafzai is a young and bright Pakistani girl who stood up to the Taliban in her country. Born on July, 12, 1997, Malala fought, at the risk of her own life, in favour of children’s, and more specifically, little girls’ right to access education. Her bravery and action was saluted in October 2014 when she received the Nobel peace prize along with Indian’s children rights activist Kailash Satyarthi. Thus, she became the youngest person to receive such a prize.

Malala attended school in an establishment founded by her father, and, as a matter of fact,  she had always been encouraged to study by her parents. However, in 2008, Talibans began to attack girls’ schools in Pakistan, and soon banned girls from education. This is when Malala started to raise her voice for women’s educational rights: at 11, she gave her first speech in Peshawar, Pakistan; it was entitled, “How dare the Taliban take away my basic right to education?”. She then volunteered to blog for the BBC, reporting on her life under the Taliban’s regime. First writing under the pen name, “Gul Makai”, her identity was revealed during December 2009. By the time she had reached 14, Malala’s life was already threatened by the Talibans. But it did not impede her to persevere and speak out for her cause. As she kept on delivering powerful and inspiring speeches about fundamental rights to education, she was awarded Pakistan national youth peace prize in 2011.

Unfortunately, one day of early October 2012, the bus in which Malala was driving back from school underwent a Taliban raid. Obviously aiming at the young activist, Talibans shot Malala in the head and harmed several of her fellow friends too. Severely injured, Malala nevertheless survived and was transferred to England in order to be treated. Her face, somehow preserved but slightly paralysed, now wears the scars of her wound.

Far from aborting her action, this attack against her suddenly raised global awareness about her struggle and she gained a broader audience. In 2013, for her 16th birthday, after having endured many surgical operations, Malala addressed a speech at the United Nations. Targeted as she was, Malala’s voice had never sounded clearer, and her message, more important. In this speech, she once again insisted on the role education has to play in making the world a better place. To simply quote her: “One child, one teacher, one pen and one book can change the world”. In the meantime, Malala released her autobiography, “I am Malala”, offering food for thoughts to present and future generations. Rather deservingly, Malala was recently honoured with the Nobel peace prize that she shares with the Indian Kailash Satyarthi, also a children rights activist. Now a public figure, and a heroine little girls can look up to, Malala is pursuing her battle. Indeed, she helped drafting a world law that would guarantee education for all children, whatever their gender.

Malala is, quite undoubtedly, a modern days heroine. Showing such courage and resolution at such a young age is so rare, it cannot go unnoticed. What’s peculiar in Malala’s fight, is that not only did she speak for herself and her compatriots in this battle for education, but she also made it one of the world’s number ones issues, raising awareness on the genuine importance of that mission. Fearless of the risks she was running, and conscious of the big picture that was at stake, Malala walked in the footsteps of the most famous children rights activists. What makes her strength is the simple but oh, so effective way she conveys her message. She proved to be extremely brave and eloquent, and hopefully, as she continues her action, she will further establish herself as both an influential feminist and a powerful advocate for peace.

2013-02-19-malala.jpg

Traduction du texte en français :

Malala Yousafzai

Malala Yousafzai est une jeune et brillante Pakistanaise qui a tenu tête aux talibans dans son pays. Née le 12 juillet 1997, Malala s’est battue, en risquant sa vie, en faveur du droit des enfants à accéder à l’éducation, et plus particulièrement pour celui des petites filles. Son courage et son action ont été salués en octobre 2014 quand elle reçut le prix Nobel de la paix, conjointement à Kailash Satyarthi, un activiste pour les droits des enfants. Elle devint ainsi la plus jeune personne à recevoir un tel prix.

Malala allait à l’école dans un établissement fondé par son père. Elle avait en effet toujours été encouragée par ses parents à étudier. Cependant en 2008, les talibans commencèrent à attaquer les écoles pour filles au Pakistan, et ne tardèrent pas à bannir les filles de l’école. C’est à ce moment-là que Malala se mit à faire entendre sa voix pour le droit des femmes à l’éducation : à 11 ans, elle fit son premier discours à Peshawar, au Pakistan, qui s’intitulait : “Comment les talibans osent-ils m’ôter mon droit fondamental à l’éducation ?”. Par la suite, elle se porta volontaire pour blogger pour la BBC, témoignant de sa vie sous le régime taliban. Écrivant dans un premier temps sous le pseudonyme “Gul Makai”, son identité fut révélée en décembre 2009. Le temps qu’elle atteigne ses 14 ans, la vie de Malala était déjà menacée par les talibans. Mais cela ne l’empêcha pas de persévérer et de prendre la parole pour défendre sa cause. Tandis qu’elle persistait à prononcer des discours forts et inspirants sur les droits fondamentaux à l’éducation, elle fut récompensée par le prix national pour la paix du Pakistan en 2011.

Malheureusement, un jour de début octobre en 2012, le bus dans lequel Malala revenait de l’école subit une attaque des talibans. Ayant de toute évidence pour cible la jeune activiste, les talibans visèrent Malala à la tête et blessèrent plusieurs de ses camarades et amies. Grièvement touchée, Malala survécut néanmoins et fut transportée en Angleterre afin d’y être soignée. Son visage, qui put être préservé malgré une légère paralysie, porte aujourd’hui les cicatrices de sa blessure.

Loin d’anéantir son action, cette attaque contre Malala eut pour effet d’alerter l’opinion mondiale sur sa lutte, et elle en acquit un public plus large. En 2013, pour son 16e anniversaire, après avoir subi de nombreuses opérations chirurgicales, Malala adressa un discours à l’ONU. La voix de Malala, cible des talibans, n’avait jamais sonné si clairement ni son message paru si capital. Dans ce discours, elle insista une nouvelle fois sur le rôle que l’éducation a à jouer pour rendre ce monde meilleur. Pour la citer simplement : “Un enfant, un professeur, un stylo et un livre peuvent changer le monde.” A la même période, Malala sortit son autobiographie, “Je suis Malala”, offrant aux générations présentes et futures de la matière à penser. De façon pour le moins méritée, Malala fut récemment honorée par le prix Nobel de la paix, qu’elle partagea avec l’Indien Kailash Satyarthi, lui-aussi activiste pour le droit des enfants. Aujourd’hui devenue une figure publique, et une héroïne que les petites-filles peuvent prendre pour modèle, Malala poursuit son combat. En effet, elle a participé à l’écriture d’une loi mondiale qui garantirait l’accès à l’éducation pour tous les enfants, indépendamment de leur genre.

Malala est, à n’en point douter, une héroïne des temps modernes. Faire preuve d’un tel courage et d’une telle détermination à un si jeune âge est chose si rare qu’elle ne peut être ignorée. Ce qui rend le combat de Malala si particulier, c’est qu’elle a non seulement élevé sa voix pour elle-même et ses compatriotes dans cette bataille pour l”éducation, mais elle a aussi fait de ce combat l’un des plus prioritaires à l’échelle mondiale, en sensibilisant l’opinion sur l’importance véritable de cette mission. Sans craindre les risques qu’elles couraient, et consciente de l’enjeu dans sa globalité, Malala marche sur les pas des plus célèbres militants pour les droits des enfants . Ce qui fait sa force c’est sa manière simple et pourtant si efficace de partager son message. Elle a montré qu’elle était capable d’une bravoure extrême et d’une grande éloquence, et il faut espérer qu’à mesure que son action continuera d’avancer, elle s’établisse à la fois comme une féministe influente et une grande défenseuse de la paix.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s